Le Dilettante : d’où le nom

Après Gallimard c’est au tour du Dilettante de m’écrire une jolie petite lettre. Mais c’est fois manuscrite. Si. En bleu, avec de jolies boucles sur les « L » et au moins trois fautes d’orthographe. Si.

J’annonce : j’aime cette maison d’édition !

Si vous avez un manuscrit à faire éditer, si vous avez le coeur bien accroché, un peu d’humour et pas trop d’ego : envoyez votre texte au Dilettante ! Vous ne le regretterez pas.

Au moins, eux, ils répondent. Personnellement et à la main. Et ils lisent votre texte (au moins quelques fragments). D’ailleurs ils ne se priveront pas de vous donner leur avis voire de vous citer. Ça picote mais c’est toujours bon à prendre.

Par contre : c’est vraiment des cons.

Ou de très bons marketeurs… Je ne sais pas en fait. Ce qui est sûr, c’est qu’il assument à 100% leur positionnement « dilettante » : et ça c’est fort ! Ils ne font que ce qui leur plaît en se foutant éperdument de l’impact sur les auteurs qui leur confient (j’insiste sur ce mot – pas de blague sur la canard SVP) leurs manuscrits. Les égoïstes de l’édition, c’est eux !

Et après tout pourquoi pas. Ils ont du cran et un état d’esprit bien à eux. Et ça, moi, j’aime !

AXEL BOLU
AXEL BOLU
Auteur ou écrivain (en dilettante), rêveur et égocentrique (à plein temps)
Articles reliés

Laisser un commentaire

Ecrivez-moi