Les éditions Premier Degré : des textes chelous, du DIY littéraire et de l’espoir à revendre ?

Bon… Ce titre est vraiment naze. Mais j’ai pas le temps de faire mieux. J’ai du boulot moi ! Non, il ne s’agit pas (encore) d’écrire des fictions, loin de là. Je suis actuellement bien ancré profondément dans le concret. Ma thématique quotidienne : les génocides et les violations des droits de l’homme… Chouette. Intéressant mais un peu déprimant ; et pas très créatif. Mais je m’égare…

Je viens de tomber par hasard sur ce projet Ulule (financement participatif) : LES ÉDITIONS PREMIER DEGRÉ.

Jetez-y un oeil, ça en vaut vraiment la peine. Il s’agit d’un jeune professionnel de l’édition qui développe un projet en parallèle de son activité. Il envisage initialement de distribuer deux auteurs étrangers en France, dans un style qu’il qualifie de « alt-lit », « post-ironie » ou plus généralement « nouvelle sincérité ». Étrange…

Lisez cette la ligne éditoriale de sa petite maison d’édition sur son site Internet : on dirait presque une grosse blague. Pas au premier degré, ni au septième mais bien au 33ème. On dirait que le type cherche à séduire tous les apprentis-auteurs de France et les convaincre que leurs textes, aussi chelous et hors-format soient-ils pourraient potentiellement être édités (sans toutefois les inciter à lui envoyer leurs manuscrits). C’est sans doute pour ça que ça m’interpelle moi-même… Serait-ce un piège à rat ?

Plus concrètement (et encore), la lecture des quatrième de couverture des deux titres prévus au lancement m’ont clairement donné envie d’en savoir plus voire de les lire. Sans pouvoir vraiment dire que je me retrouve pleinement dans ce style et ces thématiques, je crois que ça colle plutôt bien à ce que j’aime écrire. Alors peut-être que j’aimerai également le lire. Faut voir…

A suivre…

AXEL BOLU
AXEL BOLU
Auteur ou écrivain (en dilettante), rêveur et égocentrique (à plein temps)
Articles reliés

Laisser un commentaire

Ecrivez-moi