Les yeux carrés en carton de 50

Ça y est les voilà ! Après des semaines à rechercher l’imprimeur idéal, tester leurs services sur des prototypes et autres épreuves, faire des conneries puis recommencer… J’ai enfin trouvé le bon prestataire (Lightning Source France : je leur consacrerai un article très bientôt) et je viens tout juste de récupérer les 50 premiers exemplaires commandés. Ce sont donc les bouquins que vont lire mes tout premiers lecteurs (hormis les correcteurs et autres cobayes en cours d’écriture). Ces lecteurs qui vont les feuilleter, les caresser, les écorner et peut-être finalement :

  • Option A : les laisser traîner dans un coin sans jamais les lire.
  • Option B : les jeter à la poubelle de dégoût (ils seront ainsi recyclés en carton ou en bibliothèque Ikéa).
  • Option C : les exposer fièrement dans leurs bibliothèques (Ikéa / la boucle est bouclée).

Quoi qu’il en soit ces bouquins vont vivre ! Et, j’espère, parfois même passer de mains en mains. Ca fait rêver. Bien plus que d’imaginer le parcours digital d’un eBook (même si j’y viendrai dans très peu de temps, soyons clairs).

C’est vrai que ça fait quelque chose… De les voir, de les toucher. L’impression que l’histoire commence enfin. Il y a les histoires à l’intérieur du livre, déjà écrites et sans surprises pour l’auteur qui les connaît par cœur, et puis celles de l’extérieur, beaucoup plus aléatoires.  L’aventure n’ira pas forcément bien loin mais, comme toute aventure, elle reste excitante.

Ce carton n’est pas qu’un simple carton. C’est le carton de l’espoir et de l’aventure. Il sent bon l’encre et la poudre. Vous me dites si j’en fait trop hein ?

AXEL BOLU
AXEL BOLU
Auteur ou écrivain (en dilettante), rêveur et égocentrique (à plein temps)
Articles reliés

Laisser un commentaire

Ecrivez-moi
DJAMA - Stevie