J’ai reçu une lettre de Gallimard

Aujourd’hui j’ai reçu une lettre de Gallimard ! Si. Belle : avec entête logotypée et un texte en encre noire sur papier blanc. Si. Cette lettre, elle dit, en substance, qu’ils n’accordent pas de crédit à mon recueil de nouvelles « Les yeux carrés » dont je leur ai envoyé récemment un manuscrit. Si.

On a beau s’y attendre, on a beau s’y préparer, ça picote quand même un peu. Dans le fond on garde toujours une petite once d’espoir, enfouie dans les abîmes de l’esprit, derrière une forêt de doutes.

En même temps, Gallimard… C’est un peu le saint Graal des éditeurs j’ai l’impression. Tout auteur qui se respecte (et même les pires d’entre nous) semblent s’accorder pour dire que c’est vraiment la classe d’être édité chez Gallimard. Bon bah j’aurais moins la classe que prévu quoi…

En même temps ce n’est ni le premier ni le dernier à refuser mon manuscrit. On verra ce qu’en pensent les éditeurs un peu plus discrets. Mais j’ai bien peur que leur réponse soit du même ordre. Le plan B, l’auto-édition, se profile de plus en plus nettement à l’horizon.

C’est juste dommage qu’il ne soit pas possible d’avoir une réponse un minimum qualifiée. Juste pour espérer progresser un peu, si le refus n’est pas juste subjectif. En même temps vous me direz : « Si tu en es à proposer un manuscrit à Gallimard, c’est que tu as dû donner le maximum et qu’il n’y a plus rien à faire. Alea jacta est… ». Pas faux. Même si je ne suis pas certain d’avoir tout mis en oeuvre pour assurer mon succès, loin s’en faut. Comment on sait si on est allé au bout de soi-même ? Ce n’est pas comme quand on gravit une montagne à pied et que nos muscles, notre souffle, nous donnent des indications tangibles. Mon clavier n’a pas souffert dans la bataille je crois. Enfin peut-être que si. Je devrais sans doute lui poser la question. Le « C » me semble un peu faiblard tout ompte fait…

Bon allez. Gardons espoir. Attendons que ma boîte aux lettres se remplisse d’amour à nouveau. Attendons. Attendons… Tout n’est pas encore perdu.

AXEL BOLU
AXEL BOLU
Auteur ou écrivain (en dilettante), rêveur et égocentrique (à plein temps)
Articles reliés

Laisser un commentaire

Ecrivez-moi